Mesure au sonometre

parler d'échappement, ligne complète, silencieux, etc...

Modérateurs : alfkawa, jdy, pollux, doms, donati, Modérateurs

micheltomcat
Super Motard
Super Motard
Messages : 228
Enregistré le : 31 mars 2009, 22:55

Mesure au sonometre

Messagepar micheltomcat » 29 oct. 2009, 11:22

Je n'ai rien trouvé sur le sujet, mais j'ai trouvé le texte concenant les mesures au sonometre par nos cher amis  :swat:, par contre je me pose la question, pour nos vieille motos, aucun renseignement n'est donné sur le régime moteur ainsi que sur les DB, comment font ils ?

Arrêté 18 Juillet 1985
Arrêté relatif au contrôle au point fixe du niveau sonore des véhicules à moteur

Article ANNEXE En vigueur
Créé par Arrêté du 18 juillet 1985 (JORF 17 septembre 1985)

En vigueur, version du 17 Septembre 1985

Cahier des charges.

Méthode de contrôle au point fixe du niveau sonore d'un véhicule à moteur

1. Appareils de mesure

1.1. Appareillage de mesure acoustique

Le microphone doit être du type omnidirectionnel.

En ce qui concerne la réception d'un type de véhicule, et l'homologation d'un dispositif silencieux d'échappement de remplacement en tant qu'entité technique indépendante, l'appareil de mesure doit être du type "sonomètre de précision", de qualité au moins égale à celle de la classe 1, selon la publication CEI n° 651.

En ce qui concerne les mesures de contrôle du niveau sonore des véhicules en circulation, l'appareil de mesure doit être un sonomètre de qualité au moins égale à celle de la classe 2 au sens de la publication CEE n° 651.

Les mesures sont faites avec le réseau de pondération "A" et avec la caractéristique dynamique "rapide".

Un écran à vent convenable peut être utilisé pour réduire l'influence du vent sur les lectures.

1.2. Appareillage de mesure du régime de rotation du moteur

La mesure du régime-moteur est effectuée au moyen d'un compte-tours extérieur au véhicule, permettant les mesures avec une erreur inférieure à 3 p. 100.


2. Conditions de mesure

2.1. Nature du terrain - Conditions d'environnement

Les mesures ont lieu sur le véhicule à l'arrêt dans une zone ne présentant pas de perturbation importante.

On considère comme zone de mesure tout site en plein air, constitué d'une aire plane recouverte de béton, d'asphalte ou de matériau dur et à haut pouvoir de réflexion, à l'exclusion de toute surface en terre battue.

Les dimensions de l'aire de mesure sont au moins égales à celles d'un rectangle, dont les côtés sont à trois mètres du contour du véhicule. Il ne doit pas y avoir d'obstacles importants à l'intérieur de ce rectangle. En particulier, on évite d'arrêter le véhicule à moins de 1 mètre d'une bordure de trottoir lorsqu'on mesure le bruit d'échappement et aucune personne ne doit se trouver dans la zone de mesures, à l'exception de l'observateur et du conducteur, dont la présence ne doit pas perturber le résultat de la mesure.

2.2. Bruits parasites et influence du vent

Les niveaux de bruit ambiant en chaque point de mesure doivent être au moins de 10 dB (A) en dessous des niveaux mesurés aux mêmes points au cours de l'essai.


3. Méthode de mesure

3.1. Nombre de mesures

Trois mesures au moins sont effectuées en chaque point de mesure. Les mesures ne sont considérées comme valables que si l'écart entre les résultats de trois mesures faites immédiatement l'une après l'autre n'est pas supérieur à 2 dB (A). On retient la valeur la plus élevée donnée par ces trois mesures.

3.2. Mise en place et préparation du véhicule

Le véhicule est placé au centre de la zone d'essai, boîte de vitesses au point mort et embrayée.

Avant chaque série de mesures, le moteur doit être porté à sa température normale de fonctionnement et l'on vérifie que le ventilateur de refroidissement ainsi que les autres accessoires nécessaires à la marche du moteur sont en fonctionnement pendant la durée de la mesure.

3.3. Mesure du niveau sonore au point fixe (Figure 1)

3.3.1. Position du microphone :

Le microphone doit être placé à hauteur de l'orifice de sortie des gaz d'échappement, en aucun cas à moins de 0,2 mètre au-dessus de la surface de la piste. La membrane du microphone doit être orientée vers l'orifice d'échappement des gaz et placée à une distance de 0,5 mètre de cet orifice. L'axe de sensibilité maximale du microphone doit être parallèle à la surface de la piste et former un angle de 45° plus ou moins 10° par rapport au plan vertical contenant la direction de sortie des gaz d'échappement.
Par rapport à ce plan vertical, le microphone doit être placé du côté qui ménage la plus grande distance possible entre le microphone et le contour du véhicule.

Si le système d'échappement comporte plusieurs sorties dont les centres ne sont pas distants de plus de 0,3 mètre et qui sont raccordés à un même silencieux, le microphone doit être orienté vers l'orifice le plus proche du contour du véhicule ou vers l'orifice situé le plus haut par rapport à la surface de la piste. Dans les autres cas, des mesures distinctes sont pratiquées à chaque sortie d'échappement et seule la valeur la plus forte est retenue.

Pour les véhicules munis d'une sortie d'échappement verticale (par exemple véhicules commerciaux), le microphone doit être placé à la hauteur de l'orifice de l'échappement, et être orienté vers le haut, son axe étant vertical. Il doit être situé à une distance de 0,5 mètre de la paroi latérale du véhicule la plus proche de la sortie d'échappement.

Lorsque la configuration du véhicule empêche de placer le microphone conformément à la figure 2 par suite de la présence d'obstacles faisant partie du véhicule (par exemple roue de secours, réservoir à carburant, coffre de batterie), il doit être établi, au moment du mesurage, un dessin indiquant clairement la position choisie pour le microphone. Dans la mesure du possible, ce dernier doit être éloigné de plus de 0,5 mètre de l'obstacle le plus proche et son axe de sensibilité maximale être orienté vers l'orifice de sortie des gaz à l'emplacement le moins masqué par les obstacles susmentionnés.


3.3.2. Conditions de fonctionnement du moteur :

- Pour les véhicules relevant du titre II et du titre III, livre Ier, du code de la route, le régime du moteur est stabilisé aux trois quarts de la vitesse de rotation (S) à laquelle le moteur développe sa puissance maximale.

Lorsque le régime stabilisé est atteint, la commande d'accélération est rapidement ramenée à la position de ralenti. Le niveau sonore est mesuré pendant une période de fonctionnement comprenant un bref maintien du régime stabilisé ainsi que toute la durée de la décélaration, le résultat de mesure valable étant celui qui correspond à l'indication maximale du sonomètre.

- Pour les véhicules relevant du titre IV et du titre V du code de la route, le régime du moteur est stabilisé à l'une des valeurs suivantes :

- S/2 si S est supérieur à 5.000 tours/minute ;
- 3S/4 si S est inférieur ou égal à 5.000 tours/minute,

S étant la vitesse de rotation du moteur à laquelle il développe sa puissance maximale.

Dès que le régime stabilisé est atteint, la commande d'accélération est rapidement ramenée à la position de ralenti. Le niveau sonore est mesuré pendant une période de fonctionnement comprenant un bref maintien du régime stabilisé ainsi que toute la durée de la décélération, le résultat de mesure valable étant celui qui correspond à l'indication maximale du sonomètre.

4. Présentation des résultats

Le rapport d'essais doit donner tous les détails utiles concernant les mesures, et notamment :

- le type de véhicule contrôlé, en indiquant les anomalies ;
- le site d'essai, la nature du sol, les conditions atmosphériques ;
- l'équipement de mesure ;
- les emplacements et les orientations du microphone ;
- les régimes du moteur au cours des essais ;
- les niveaux de bruits relevés ;
- les niveaux de bruit de fond en chaque point de mesure.

Le résultat des mesures obtenues lors de l'essai de référence d'un type de véhicule et les régimes du moteur au cours de l'essai doivent être portés sur la notice descriptive du véhicule.



anglamol
Motard Confirmé
Motard Confirmé
Messages : 184
Enregistré le : 06 sept. 2006, 20:08

Re : Mesure au sonometre

Messagepar anglamol » 29 oct. 2009, 11:55

je me suis fait contrôler une fois par les keufs avec un 1100 XX . ils ont monté le régime à 4000 tours.

pour les démos du BOC, avec la 1135, idem, montée à 4000.

c'est tout ce que je sais.



roadwolf
Super Motard
Super Motard
Messages : 479
Enregistré le : 18 mai 2007, 18:42

Re : Mesure au sonometre

Messagepar roadwolf » 29 oct. 2009, 14:47

Déjà évoqué  :euh:

les flic n'ont pas besoin de sonomètre pour te mettre un pv leur seul appréciation du bruit suffit

L’article R. 318-3 du Code de la route est invoqué pour les infractions suivantes :
- moteur à échappement libre ;
- moteur non muni d’un échappement silencieux en bon état ou dont le dispositif a été modifié (concerne les pots homologués) ;
- émission de bruits gênants par suite du mauvais état ou de la modification du dispositif d’échappement silencieux ;
- utilisation en agglomération du moteur par accélérations répétées (au démarrage, au pont fixe, en circulation).

Cet article permet une verbalisation sans nécessité de recours à une mesure sonométrique – ce qui explique son engouement auprès des services concernés. Il prévoit une contravention de la 3ème classe (amende forfaitaire, 68 €) relevant de la procédure d’amende forfaitaire. La procédure de l'amende forfaitaire exclut la possibilité de saisir et de confisquer le dispositif ayant servi à commettre l'infraction (dispositif d’échappement non homologué ou modifié par exemple).

Il n’en reste pas moins qu’il est difficile de caractériser la gêne lors de la rédaction du procès-verbal. Faute d’un libellé suffisamment précis, le procès-verbal risque d’être contesté ou annulé.

Par ailleurs, dans le cas d'une infraction d'émission de bruits gênants fondée sur le Code de la route, le fonctionnaire ou l'agent verbalisateur a la possibilité de prescrire l’immobilisation du véhicule et, lorsque le véhicule lui paraît exagérément bruyant, de prescrire de le présenter à un service de contrôle du niveau sonore en vue de sa vérification. La non exécution de cette injonction constitue une contravention de 4ème classe (amende forfaitaire, 135 €) (article R.325-8 du Code de la route


Image

micheltomcat
Super Motard
Super Motard
Messages : 228
Enregistré le : 31 mars 2009, 22:55

Re : Mesure au sonometre

Messagepar micheltomcat » 29 oct. 2009, 15:41

J'avais rien trouvé la dessus sur le site, sans doute mauvaise recherche, merci pour les précisions, ca revient a dire avec ca que c'est un peu selon l'humeur a ce moment la



mrbricolage
Maître Motard
Maître Motard
Messages : 622
Enregistré le : 28 déc. 2006, 23:58

Re : Mesure au sonometre

Messagepar mrbricolage » 29 oct. 2009, 16:18

il dispose aussi d'un compte tours extérieur si la moto n'a pas de compte tours, il le branche sur le capteur d'allumage ou sur la bougie.


GPZ 500 en cours de restauration, un GG vaut mieux que deux GG tu l'auras!!!!

http://www.gpz500generation.fr/index.php

http://94motards.forum-actif.net

Un NS125R Rothmans de 89 vendue
Un NSR 125 de 92 à finir de restaurer
Un NSR 125 de 91 à vendre en pieces
Un CBR125 de 2005 vendue
Un GPZ 500 S de 89 roulant en phase de finition
Un GSF 600 Bandit de 97 en mode Recyclage
Un Hornet 600 tout beau tout neuf

Avatar de l’utilisateur
plf28
Super Mod
Super Mod
Messages : 10287
Enregistré le : 19 sept. 2006, 14:11

Re : Mesure au sonometre

Messagepar plf28 » 30 oct. 2009, 05:52

micheltomcat a écrit :Je n'ai rien trouvé sur le sujet, mais j'ai trouvé le texte concenant les mesures au sonometre par nos cher amis  :swat:, par contre je me pose la question, pour nos vieille motos, aucun renseignement n'est donné sur le régime moteur ainsi que sur les DB, comment font ils ?

Arrêté 18 Juillet 1985
Arrêté relatif au contrôle au point fixe du niveau sonore des véhicules à moteur

Article ANNEXE En vigueur
Créé par Arrêté du 18 juillet 1985 (JORF 17 septembre 1985)

En vigueur, version du 17 Septembre 1985

Cahier des charges.

Méthode de contrôle au point fixe du niveau sonore d'un véhicule à moteur

1. Appareils de mesure

1.1. Appareillage de mesure acoustique

Le microphone doit être du type omnidirectionnel.

En ce qui concerne la réception d'un type de véhicule, et l'homologation d'un dispositif silencieux d'échappement de remplacement en tant qu'entité technique indépendante, l'appareil de mesure doit être du type "sonomètre de précision", de qualité au moins égale à celle de la classe 1, selon la publication CEI n° 651.

En ce qui concerne les mesures de contrôle du niveau sonore des véhicules en circulation, l'appareil de mesure doit être un sonomètre de qualité au moins égale à celle de la classe 2 au sens de la publication CEE n° 651.

Les mesures sont faites avec le réseau de pondération "A" et avec la caractéristique dynamique "rapide".

Un écran à vent convenable peut être utilisé pour réduire l'influence du vent sur les lectures.

1.2. Appareillage de mesure du régime de rotation du moteur

La mesure du régime-moteur est effectuée au moyen d'un compte-tours extérieur au véhicule, permettant les mesures avec une erreur inférieure à 3 p. 100.


2. Conditions de mesure

2.1. Nature du terrain - Conditions d'environnement

Les mesures ont lieu sur le véhicule à l'arrêt dans une zone ne présentant pas de perturbation importante.

On considère comme zone de mesure tout site en plein air, constitué d'une aire plane recouverte de béton, d'asphalte ou de matériau dur et à haut pouvoir de réflexion, à l'exclusion de toute surface en terre battue.

Les dimensions de l'aire de mesure sont au moins égales à celles d'un rectangle, dont les côtés sont à trois mètres du contour du véhicule. Il ne doit pas y avoir d'obstacles importants à l'intérieur de ce rectangle. En particulier, on évite d'arrêter le véhicule à moins de 1 mètre d'une bordure de trottoir lorsqu'on mesure le bruit d'échappement et aucune personne ne doit se trouver dans la zone de mesures, à l'exception de l'observateur et du conducteur, dont la présence ne doit pas perturber le résultat de la mesure.

2.2. Bruits parasites et influence du vent

Les niveaux de bruit ambiant en chaque point de mesure doivent être au moins de 10 dB (A) en dessous des niveaux mesurés aux mêmes points au cours de l'essai.


3. Méthode de mesure

3.1. Nombre de mesures

Trois mesures au moins sont effectuées en chaque point de mesure. Les mesures ne sont considérées comme valables que si l'écart entre les résultats de trois mesures faites immédiatement l'une après l'autre n'est pas supérieur à 2 dB (A). On retient la valeur la plus élevée donnée par ces trois mesures.

3.2. Mise en place et préparation du véhicule

Le véhicule est placé au centre de la zone d'essai, boîte de vitesses au point mort et embrayée.

Avant chaque série de mesures, le moteur doit être porté à sa température normale de fonctionnement et l'on vérifie que le ventilateur de refroidissement ainsi que les autres accessoires nécessaires à la marche du moteur sont en fonctionnement pendant la durée de la mesure.

3.3. Mesure du niveau sonore au point fixe (Figure 1)

3.3.1. Position du microphone :

Le microphone doit être placé à hauteur de l'orifice de sortie des gaz d'échappement, en aucun cas à moins de 0,2 mètre au-dessus de la surface de la piste. La membrane du microphone doit être orientée vers l'orifice d'échappement des gaz et placée à une distance de 0,5 mètre de cet orifice. L'axe de sensibilité maximale du microphone doit être parallèle à la surface de la piste et former un angle de 45° plus ou moins 10° par rapport au plan vertical contenant la direction de sortie des gaz d'échappement.
Par rapport à ce plan vertical, le microphone doit être placé du côté qui ménage la plus grande distance possible entre le microphone et le contour du véhicule.

Si le système d'échappement comporte plusieurs sorties dont les centres ne sont pas distants de plus de 0,3 mètre et qui sont raccordés à un même silencieux, le microphone doit être orienté vers l'orifice le plus proche du contour du véhicule ou vers l'orifice situé le plus haut par rapport à la surface de la piste. Dans les autres cas, des mesures distinctes sont pratiquées à chaque sortie d'échappement et seule la valeur la plus forte est retenue.

Pour les véhicules munis d'une sortie d'échappement verticale (par exemple véhicules commerciaux), le microphone doit être placé à la hauteur de l'orifice de l'échappement, et être orienté vers le haut, son axe étant vertical. Il doit être situé à une distance de 0,5 mètre de la paroi latérale du véhicule la plus proche de la sortie d'échappement.

Lorsque la configuration du véhicule empêche de placer le microphone conformément à la figure 2 par suite de la présence d'obstacles faisant partie du véhicule (par exemple roue de secours, réservoir à carburant, coffre de batterie), il doit être établi, au moment du mesurage, un dessin indiquant clairement la position choisie pour le microphone. Dans la mesure du possible, ce dernier doit être éloigné de plus de 0,5 mètre de l'obstacle le plus proche et son axe de sensibilité maximale être orienté vers l'orifice de sortie des gaz à l'emplacement le moins masqué par les obstacles susmentionnés.


3.3.2. Conditions de fonctionnement du moteur :

- Pour les véhicules relevant du titre II et du titre III, livre Ier, du code de la route, le régime du moteur est stabilisé aux trois quarts de la vitesse de rotation (S) à laquelle le moteur développe sa puissance maximale.

Lorsque le régime stabilisé est atteint, la commande d'accélération est rapidement ramenée à la position de ralenti. Le niveau sonore est mesuré pendant une période de fonctionnement comprenant un bref maintien du régime stabilisé ainsi que toute la durée de la décélaration, le résultat de mesure valable étant celui qui correspond à l'indication maximale du sonomètre.

- Pour les véhicules relevant du titre IV et du titre V du code de la route, le régime du moteur est stabilisé à l'une des valeurs suivantes :

- S/2 si S est supérieur à 5.000 tours/minute ;
- 3S/4 si S est inférieur ou égal à 5.000 tours/minute,

S étant la vitesse de rotation du moteur à laquelle il développe sa puissance maximale.

Dès que le régime stabilisé est atteint, la commande d'accélération est rapidement ramenée à la position de ralenti. Le niveau sonore est mesuré pendant une période de fonctionnement comprenant un bref maintien du régime stabilisé ainsi que toute la durée de la décélération, le résultat de mesure valable étant celui qui correspond à l'indication maximale du sonomètre.

4. Présentation des résultats

Le rapport d'essais doit donner tous les détails utiles concernant les mesures, et notamment :

- le type de véhicule contrôlé, en indiquant les anomalies ;
- le site d'essai, la nature du sol, les conditions atmosphériques ;
- l'équipement de mesure ;
- les emplacements et les orientations du microphone ;
- les régimes du moteur au cours des essais ;
- les niveaux de bruits relevés ;
- les niveaux de bruit de fond en chaque point de mesure.

Le résultat des mesures obtenues lors de l'essai de référence d'un type de véhicule et les régimes du moteur au cours de l'essai doivent être portés sur la notice descriptive du véhicule.


Tout est marqué sur la carte grise  ;)



micheltomcat
Super Motard
Super Motard
Messages : 228
Enregistré le : 31 mars 2009, 22:55

Re : Mesure au sonometre

Messagepar micheltomcat » 30 oct. 2009, 08:38

Sur la mienne rien du tout, ni régime moteur, ni DB, ni poid, ni rien, marque modèle numero de serie et c'est presque tout



artiesis
Super Motard
Super Motard
Messages : 258
Enregistré le : 11 janv. 2006, 15:03

Re : Re : Mesure au sonometre

Messagepar artiesis » 30 oct. 2009, 10:07

micheltomcat a écrit :Sur la mienne rien du tout, ni régime moteur, ni DB, ni poid, ni rien, marque modèle numero de serie et c'est presque tout


idem! alors ça se passe comment dans ce cas là ???

échappement libre ? :lol: :lol: :lol:



mrbricolage
Maître Motard
Maître Motard
Messages : 622
Enregistré le : 28 déc. 2006, 23:58

Re : Mesure au sonometre

Messagepar mrbricolage » 30 oct. 2009, 10:36

bah ils ne peuvent pas controler. :nananere: :nananere: :nananere: :nananere: :nananere:


GPZ 500 en cours de restauration, un GG vaut mieux que deux GG tu l'auras!!!!

http://www.gpz500generation.fr/index.php

http://94motards.forum-actif.net

Un NS125R Rothmans de 89 vendue
Un NSR 125 de 92 à finir de restaurer
Un NSR 125 de 91 à vendre en pieces
Un CBR125 de 2005 vendue
Un GPZ 500 S de 89 roulant en phase de finition
Un GSF 600 Bandit de 97 en mode Recyclage
Un Hornet 600 tout beau tout neuf

roadwolf
Super Motard
Super Motard
Messages : 479
Enregistré le : 18 mai 2007, 18:42

Re : Mesure au sonometre

Messagepar roadwolf » 30 oct. 2009, 13:39

J'ai eu la cas au mois de juillet

avec un silencieux d'origine dont la chicane de sortie a été modifié sur un zx12r, je leur ai montré que sur la carte grise c'était marqué 91db, la réponse du flic a été : à partir du moment que le système d'échappement comporte des traces de modification, c'est verbalisable en se refferant à l'article R318-3, cerrise sur la gâteau confiscation de la CG et 7 jours (titre de circulation provisoire) pour se présenter avec un échappement conforme.

Bien sur certain diront qu'on contester comme j'étais à 1,5 km de chez moi, j'avais pas envie de faire de la garde à vue, et qu'il y ai un contrôle plus approfondi (full power) sur la moto.


Image

Avatar de l’utilisateur
janine63
Motard Confirmé
Motard Confirmé
Messages : 193
Enregistré le : 25 avr. 2009, 21:37

Re : Mesure au sonometre

Messagepar janine63 » 02 nov. 2009, 16:09

je n'ai pas lu mais je vais répondre :
soit les données sont sur la carte grise ( régime moteur et les Db) et on fait la vérification au sonomètre en régime stabilisé
soit il n'y a pas de données ou de carte grise ( les cyclo, 49.9 et 50 cm3 avant les immatriculations ) et c'est les gazs au 2/3 avec une crête en début de mesure pour les Db max

;)


ImageImageImageImage